Savoir-Faire | Ile d'Orléans
MRC | Ile d'Orléans

L'Île d'Orléans: Site patrimonial

.

Décrétée «arrondissement historique» par le gouvernement en 1970, en vertu de la Loi sur les biens culturels (L.R.Q., chapitre B-4), l'Île d'Orléans est un territoire à caractère rural, agricole, maritime et villageois. L'île présente une superficie totale de 192 km2, soit une longueur approximative de 34 km sur une largeur maximale de 8 km. Située en aval de la ville de Québec, l'île d'Orléans est caractérisée par la présence du fleuve Saint-Laurent et des vues panoramiques sur un paysage extraordinaire: du côté nord, la Côte-de-Beaupré et les Laurentides, alors que du côté sud se trouve la côte-du-sud et les Appalaches. 

Le chemin Royal ceinture tout le territoire de l'Île et relie ses six municipalités rurales: Saint-Pierre, Sainte-Famille, Saint-François, Saint-Jean, Saint-Laurent et Sainte-Pétronille. Trois routes traversent l'Île dans sa largeur, soit la route du Mitan, la route des Prêtres et la route Prévost, laquelle débouche sur le pont de l'Île. On compte environ 3 800 bâtiments sur l'ensemble de l'Île, dont une vingtaine ont été classés «monuments historiques» par le gouvernement.  En outre, l'Île d'Orléans comporte plus de 650 maisons d'intérêt patrimonial et plus d'un millier de bâtiments agricoles qui ont été répertoriés dans le cadre de l'inventaire patrimonial réalisé par le Ministère des Affaires culturelles au cours des années 1970.

Tout récemment, la nouvelle loi sur le patrimoine culturel a été adoptée et sanctionnée à l'Assemblée nationale à l'automne 2011.  La nouvelle loi est entrée en vigueur le 19 octobre 2012 pour remplacer la Loi sur les biens culturels.  La loi sur le patrimoine culturel a pour objet, entre autres, «de favoriser la connaissance, la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel, dans l'intérêt du public et dans une perspective de développement durable».  Ainsi, la nouvelle loi tiens compte des préoccupations actuelles relativement au développement durable, à la protection et la mise en valeur du patrimoine et des paysages culturels patrimoniaux.  Avec la nouvelle loi, tout le territoire de l'île d'Orléans est devenu un «Site patrimonial» déclaré en remplacement de l'appellation «d'arrondissement historique».

.
.
.
.

 De plus, on compte des centaines de bâtiments et dépendances agricoles, ainsi que de nombreux bâtiments et sites d'intérêts voués à l'animation et l'interprétation patrimoniale. Il s'agit notamment du Manoir Mauvide-Genest à Saint-Jean, du Parc Maritime de Saint-Laurent, du Moulin de Saint-Laurent, de la Maison Drouin et de l'ancien presbytère (Maison de nos Aiëux) à Sainte-Famille. Plusieurs anciennes écoles de rang, des chapelles de procession, de magnifiques églises et d'anciens presbytères dans chacun des villages de l'Île témoignent d'un riche patrimoine religieux. L'Île d'Orléans comprend également plusieurs sites archéologiques amérindiens et euro-québécois connus et offre un important potentiel de recherche archéologique.

Maison Imbeault à Saint-François (incendiée)
.
.